loading icon
Anchoring

Les amarrages doivent être calculés en fonction de chaque chantier et chacun doit résister à un effort minimum de 300 daN. Les dispositions sont préconisées pour des hauteurs inférieures à 24 m.

 

Rappel : les amarrages ne doivent en aucun cas être démontés pendant la durée d’installation de l’échafaudage.

 

Les contreventements prévus sur les plans sont indispensables. Il ne faut donc pas les supprimer. Les diagonales sont mises en place dans une même tour et parallèles les unes aux autres. Prévoir une tour pleine pour 4 tours vides. Il faut orienter la deuxième tour en sens inverse de la première et ainsi de suite en alternant à chaque fois la direction des diagonales.

 

Attention, il faut prévoir des ancrages complémentaires aux endroits des efforts amenés par les appareils de levage et les efforts horizontaux générés par les consoles, jambes de forces… Pour des efforts importants, augmenter la densité d’amarrages.

 

En cas de Bâtiment non recouvert – effectuez un amarrage en quinconce : Un amarrage tous les 4m pour les montants d’extrémités et tous les 8m pour les autres.

En cas de Bâtiment recouvert – effectuez un amarrage en ligne : Un amarrage tous les 4m sur tous les montants avec au premier amarrage à 2m un montant sur deux.

 

Amarrage par pitons :

1. Choisir une cheville à insérer dans un mur porteur (en fonction de l’effort demandé)

2. Visser le piton dans la cheville.

3. Crocheter la barre d’amarrage au piton.

4. Utiliser un collier orientable ou orthogonal afin de fixer la barre d’amarrage à la structure.

Disponible en gamme Jupiter et en gamme Mars